Retour à la gare
Un site comme on n'en fait plus (heureusement) !

Quartier GareTout sur l'AHQGPartenairesEcrivez-nous !


ACTUALITE
En ce moment
Evénements à venir
Brèves de quartier

AU KIOSQUE
Journal de quartier
Lettre d'info
Exprimez-vous

A LA DECOUVERTE
Gare - Halles
Sainte-Marguerite
Bld de Lyon
Le Glacis Ouest

ACTEURS DU QUARTIER

Recherche

Contacts

 

Association des Habitants du Quartier Gare


Illustration : Thierry Amarger


"Trajectoires... gare"

Tel est le nom des 3èmes "16 heures du Quartier Gare". Laissez-vous surprendre tout un week-end !

L'AHQG organise depuis deux ans un week-end découverte du patrimoine, des structures sociales...
Cette année, du 24 au 26 mai, elle s’associe à un trio de plasticiennes (Claudie Caspar, Véronique Moser et Raphaëlle Vierling) et multiplie les 16 heures du quartier-gare par 3 !
Au menu : 48 heures de rencontres artistiques, insolites et festives dans le quartier.

Partager la ville

Les artistes interviennent tous en prenant en compte la spécificité de ce quartier vivant et multiculturel, en investissant aussi bien les espaces publics (rue, café, cour, place, magasin…) que privés (appartements, balcons, fenêtres…) par des actions qui pour la plupart nécessitent la participation active des passants.

Trajectoires... gare, c’est une manière de révéler « l’esprit du lieu » créer des liens, favoriser des rencontres et surtout une invitation aux habitants et aux et passants à s’approprier et partager la ville.

A travers une relecture de la géographie, de l’architecture, de l’histoire, de la mémoire et de la vie quotidienne du quartier, il s’agit de faire en sorte que des questions se posent quant à la nature et au devenir de ce « paysage urbain » qu’est le quartier gare.

Les artistes sont dans la rue ! Mon dieu, quelle horreur, que font-ils là ? Pourquoi sont-ils sortis de leurs galeries ? Qui a laissé la porte ouverte ? Figurez-vous qu’en plus d’être en liberté ils ont l’intention de mettre tout le quartier à l’envers !

« S’il vous plait n’avancez pas, ceci est une zone d’intimité. Laissez-passer la brouette, tout est échangeable ce week-end, les points de vue comme les bons procédés ! » Les bonimenteurs bonimentent, les plasticiens plastiquent et les poètes ont la tête en l’air mais pas comme d’habitude car regardez, les fenêtres s’animent, oui, oui, allez-y entrez. Non, il n’y a rien à vendre, juste un petit moment pour se parler, se voir, être vu, mélanger les genres pendant quelques heures ( 48 ! on a bien le temps !).
Gare à la trajectoire ! On a signalé des changements intempestifs de volumes et d’échelles, la rue est un salon et vice-versa. Les traces deviennent des signes, des souvenirs, des chansons. Ici vivait Monsieur P. mais qui sait où se trouve Madame Y ? Les escargots sont à la bourre et on n’a jamais vu autant de monde rue déserte, de mémoire de riverain.

C’est ça de l’art ? Ce n’est pas sérieux ! Certainement pas, en effet, mais c’est tout un quartier qui s’agite, se découvre et s’amuse, tout fier de tant de poésie. C’est une loupe géante posée sur nos rues, un courant d’air frais et beaucoup de surprises... et un grand pique-nique à la fin !

Pour tout savoir du programme, cliquez ici



du 24/05/2002 au 26/05/2002
Tél. : 03 88 22 61 26
email : caspar.claudie@wanadoo.fr

Retour

 
Générique