Retour à la gare
Ce site n'est pas optimis pour les mobiles !

Quartier GareTout sur l'AHQGPartenairesEcrivez-nous !


ACTUALITE
En ce moment
Evénements à venir
Brèves de quartier

AU KIOSQUE
Journal de quartier
Lettre d'info
Exprimez-vous

A LA DECOUVERTE
Gare - Halles
Sainte-Marguerite
Bld de Lyon
Le Glacis Ouest

ACTEURS DU QUARTIER

Recherche

Contacts

 

Association des Habitants du Quartier Gare


Terrasse du quartier-gare - Crdit A-M Victor


LAHQG la Commission Terrasses Exceptionnelle

Cette commission rend un avis sur les extensions provisoires des terrasses.

Le 16 avril dernier, la nouvelle municipalité de Strasbourg faisait savoir qu’elle créait une Commission Terrasses Exceptionnelle pour faire suite à la promesse présidentielle de la réouverture des terrasses dès le 19 mai si les conditions sanitaires le permettaient. Un protocole sanitaire analogue à celui de 2020 était prévu.

Avec des tables espacées d’au moins un mètre, il faut une plus grande surface de terrasse pour accueillir le même nombre de clients. En 2020, des extensions de terrasses spontanées et anarchiques avaient provoqué le mécontentement de nombreux riverains et usagers de l’espace public. La nouvelle commission a pour objectif d’encadrer les extensions de sorte qu’un espace suffisant soit laissé à la circulation des piétons, que le voisinage soit respecté et la sécurité de tous assurée : « Il faut retrouver un usage raisonné et partagé de la ville », selon les termes de la Maire.

De plus, la bonne application des décisions sera contrôlée. Pierre Ozenne, maire-adjoint en charge des espaces publics partagés a précisé : « Des équipages issus des agents de la Ville seront là pour s’assurer du bon respect de cet arrêté spécial »

La Commission Terrasses Exceptionnelle animée par Pierre Ozenne, est composée d’élues et d’élus, référentes et référents de quartier, de l’adjointe chargée de la police municipale, Nadia Zourgui, de l’adjoint au maire chargé de la vie nocturne, Joël Steffen, de représentants des services de la Ville, d’un représentant de la Préfecture, du SDIS (pompiers), de l’UMIH (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie), des gérants de débits de boisson. Sont aussi représentés par leurs associations : les piétons, les cyclistes, les personnes en situation de handicap et les habitants des quartiers Krutenau, Petite France et Gare, quartiers particulièrement concernés par la question. Les instances de participation succédant aux Conseils de quartier n’avaient pas été constituées à temps pour y participer.

Dès le 15 avril les gérants d’établissements ont pu déposer des demandes d’extension sur un formulaire spécifique. La première commission s’est réunie en visioconférence le 18 mai, les commissions suivantes ont eu lieu au rythme d’une fois par semaine. Les dossiers sont communiqués trois jours à l’avance aux membres de la commission dans un espace partagé sécurisé. Toutes les demandes d’extension de terrasses auront été examinées avant le 9 juin.

ATTENTION : cette commission n’a pour objet que les extensions de terrasses, à ne pas confondre avec les "autorisations annuelles", que cette commission ne traite pas. En effet, les autorisations de terrasse annuelles sont déjà accordées et les horaires sont déjà définis.
Il faut savoir aussi que les avis de la Commission sont uniquement consultatifs
.

L’AHQG et les autres associations d’habitants ont accepté de participer à cette commission dans le but de saisir l’opportunité d’exprimer le point de vue d'habitantes et habitants. Cela suppose quelques heures d’étude des dossiers avant les réunions lors desquelles plusieurs dizaines de dossiers sont présentés. D’ici le 7 juin, date de la dernière commission, toutes les demandes devraient avoir été traitées. Malgré toutes les difficultés, l’examen des demandes est attentif. Quand un dossier demande une clarification, les services de la mairie font une visite sur place et le dossier est revu à la séance suivante.

D’autres réunions sont prévues ultérieurement pour les demandes de piétonnisation provisoire dans des rues sans terrasse à cause de la circulation, de l’étroitesse des trottoirs ... Les dossiers sont déjà déposés. En outre, des réunions de suivi mensuelles ou bimensuelles seront prévues pour évaluer les remontées du terrain.

On peut affirmer que les personnes participantes ont adopté un mode de travail consensuel, chacun et chacune trouvant la possibilité de s’exprimer et d’être entendus. Espérons que cette modalité de travail, bien qu'exigeante, pourra être étendue au traitement d’autres problématiques liées à l’espace public.

Des marques de peinture délimiteront les terrasses annualisées, une autre couleur sera employée pour les extensions provisoires. Aucun dépassement des limites ne sera autorisé, les chevalets porte-menu, les ardoises, etc. doivent se trouver à l’intérieur des limites.
Il sera possible de procéder à des signalements en cas d’abus.

 




Info du 05/06/2021

Retour

 
Générique