Retour à la gare
Le site le plus vintage, so 90'!

Quartier GareTout sur l'AHQGPartenairesEcrivez-nous !

L'ASSOCIATION
Qui sommes nous ?
Bureau et CA
Adhésion
Nous contacter

NOS PUBLICATIONS
La Gare'gouille
Du côté de la Gare
Archives

NOS RENDEZ-VOUS
Soupes du monde
Mon voisin cet artiste
Les 16 heures
Revue de presse
Archives

 

               La Gare'gouille sur la toile

Juin 2000

Ca bouge dans le Quartier Gare !

Pour l’animation :

* Les 16h du quartier gare
* Les repas de quartier en plein air
* La tournée des quartiers
* Le 10 ème anniversaire d « Un été au cinéma»
* Le vide-grenier du dimanche 8 octobre

Pour la communication :

* «Du Côté de la Gare» (à paraître prochainement)
* «La Gare’gouille» devant vos yeux.
* Le site internet de l’AHQG, totalement et prochainement remis à jour
* Le Salon des Associations du 23-24 septembre
* Elaboration d’une plaquette de présentation de l’AHQG

Pour les réflexions et propositions :

* L’avenir de la grande gare TGV et l’aménagement du quartier des remparts
* La venue du tram ligne B dans le quartier
* Notre participation à Quartier Libre
* Le réaménagement de la petite rue de la Course
* Le Comité de Quartier et la démocratie participative
* 2 Nouvelles associations : PLURIELLES et Auto'trement

Ce n’est pas un inventaire à la Prévert, c’est tout simplement une partie de l’inventaire 2000 des activités, interventions et participations de l’AHQG pour améliorer le cadre de vie dans le quartier gare.

Mais comme vous vous en doutez, nous n’en resterons pas là pour un quartier qui le mérite.

Pierre-Philippe Bayart


Une grande gare TGV ?

Tout le monde au sein de l’AHQG ne  partage pas cette opinion. Elle a du moins le mérite d’ouvrir un débat et d’être rédigée par une habitante qui vit une telle situation au quotidien.

Au projet d'une gare TGV implantée au nord de Strasbourg est aujourd'hui préférée la solution d'un TGV qui arrive en centre ville. Quitter son domicile à bicyclette pour aller faire un tour Hambourg Madrid dans la journée semble pour certains devenir un rêve réaliste. Mais à ces avantages apparents ne correspondent-ils pas des inconvénients bien pires ?

Cela fera 15 TGV Strasbourg Paris (+ 15 TGV Paris Strasbourg?)dont la moitié iraient en Allemagne en traversant notre quartier ? Si à cela l'on rajoute les mouvements de machines vers la gare de Neudorf, la possibilité d'un tram-train qui emprunte la voie ferrée, plus le traffic actuel, même s'il y aura moins de traffic de locomotives car les trains seront modernisés (traction réversible), la ligne risque d'être saturée. Les machines seront-elles réellement plus silencieuses ? Combien de trains rouleront la nuit ?

Ce projet mérite d'être approfondi : connaître l'émission sonore des machines pressenties, leur fréquence, l'émission du champ magnétique,l'intensité du traffic nocturne, les risques encourus

Un tel projet doit être étudié et assorti d'aménagements adéquats. Ou tout simplement remis en question. Il faut garantir aux habitants des condititions viables: la ligne rase des habitations denses, notamment des habitations à caractère social, le Catholische Banhof, la cité de la rue de Rothau, les 4-6 rue du Hohwald, les nouveaux équipements culturels, la Résidence des Arts et de nombreux immeubles d'habitation, existants et en cours de construction...

La ville ne s'arrête pas au centre historique piétonnier comme la configuration architecturale du musée d'art moderne semble l'avoir compris. Il faudrait créer un urbanisme conçu pour toute la ville et ses quartiers périphériques. Privilégier les lieux de vie et non les moyens de transport. Certes, les interventions récentes de la SNCF pour limiter les nuisances dues à un feu rouge ferroviaire entre la rue de la Broque et la rue du Hohwald ont des incidences sensibles sur le confort de jour du quartier: les trains et les locomotives stationnent beaucoup moins souvent sur le pont, gr‰ce à un changement de signalétique sur le tronçon.

D'autres nuisances importantes, associées aux axes routiers qui scindent le quartier, y rendent la vie difficile. Les sirènes des voitures d'urgence comme le samu, la police,...se succèdent parfois de façon presque continue, sur le boulevard de Lyon et l'autoroute. La ville semble alors être le lieu d'un champ de bataille dont le front serait à nos portes .

Cet état d'urgence est-il vraiement réel, les conducteurs des voitures  n'abusent-ils pas de leur pouvoir prioritaire ?

Cette nuisance sonore devrait être contrôlée, maîtrisée.

Le site des remparts ouest accessible par la Kriegsthor que nous avons visité récemment avec l'AHQG, a dévoilé un espace d'une qualité de silence et d'architecture extraordinaires: les façades de grès incrustées dans la verdure, le long mail bien délimité. Il représente l'espoir d'un lieu convivial abrité dans le quartier à investir.

Plutôt que d'y construire en partie un parking, empiétant sur une surface précieuse, pourquoi ne pas imaginer des parkings au-dessus de l'autoroute ? Cela n'entamerait pas la réserve foncière et résoudrait  le problème du bruit : un projet qui pourrait être d'intérêt économique et environnemental...

Claire-Marie BROSSER


Bulletin d'informations électronique de l'AHQG

En attendant l'arrivée du nouveau site internet de l'AHQG, prévue pour la rentrée 2000, nous vous proposons de vous abonner au bulletin électronique de l'AHQG, disponible dès aujourd'hui.

Il suffit pour cela d'une simple connexion Internet, et d'aller vous inscrire à l'adresse http://ahqg.free.fr, en précisant votre adresse e-mail. Ceci nous permettra de vous faire parvenir des informations entre deux numéros de la Garegouille.

A bientot sur votre écran !


4ème Salon des Associations

Le 4ème Salon des Associations se tiendra

le samedi 23 et dimanche 24 septembre 2000

au Wacken.

Comme par le passé, l’AHQG y sera présente et tiendra un stand de présentation de ses activités.

Elle vous fera découvrir son nouveau site internet et cherchera à faire connaître un peu plus ses activités grâce  à une nouvelle plaquette de présentation.


La voiture sans ma voiture !

C’est le slogan d’une nouvelle association d’habitants issus de différents quartiers de Strasbourg, qui a vu le jour à la fin de l’année dernière, et qui préconise un usage différent de la voiture, d’où son nom : auto’trement.

Le principe en est simple : vous devenez adhérent de l’association et mettez illico votre bonne vieille voiture au rancart, pour vous transformer en automobiliste-citoyen en adoptant le système de l’auto-partage. Qu’est ce que c’est ? Un service de voitures à la carte qui, par un système de réservation, vous permet de disposer d'un véhicule adapté à votre besoin du moment, pour la durée de votre choix. Auto’trement gère l’achat et l’entretien des voitures, la réservation ainsi que la facturation, et permet de bénéficier des avantages de l’automobile sans en subir les inconvénients. Le but poursuivi est de faire un usage économique, écologique et citoyen de ce mode de transport, en le rendant complémentaire des autres (vélo, tram, busé), et en choisissant simplement le meilleur mode en fonction du type de déplacement à effectuer.

Alors, si ce genre d’expérience vous tente, et si une implantation de l’association dans le quartier de la Gare vous intéresse, faites-vous connaître ou renseignez-vous auprès de :

Auto’trement, Maison des Association

1 place des Orphelins 67000 Strasbourg

Tél. : 03 88 32 21 81

E-mail : autotrement@infonie.fr

Pierre Reibel


Les 16 heures du quartier de la Gare

La tête et les jambes

Armés de poussette-cannes, appareils photos ou caméras vidéo, sac au dos, la vingtaine d’explorateurs du quartier de la gare ont pu en découvrir les facettes cachées le 13 mai 2000.

La conférence de la veille avait minutieusement préparé l’expédition : croquis et photos à l’appui, les explications d’Anne-Lise Gérard, professeur à l’Ecole d’Architecture de Strasbourg, et de Véronique Vermaelen, étudiante en DEA de sociologie, ont disséqué les origines, le développement et l’avenir du Quartier Gare.

Yvonne et Charles Eckert nous ont pour leur part raconté la vie d’autrefois. Un témoignage riche et dense, un véritable morceau de patrimoine culturel qui méritera d’être exploité et transmis aux générations nouvelles.

L’exposé prospectif de Damien Foucré et Alexis Fombaron, étudiants du DESS "Aménagement et développement régional, local et urbain", ont ouvert des perspectives sur l’avenir possible d’un quartier qui subira - ou bénéficiera - de restructurations profondes ces prochaines années. Les projets immobiliers imaginé par certains dans le Quartier des Remparts en ont fait bondir d’autres durant cette soirée.

Visite commentée sportive le lendemain. Manoeuvres d’approche de curiosités que l’on avait pour l’instant pas osé aborder (la Katholische Banhnhof, par exemple), témoignages et histoires vécues. Découverte insolite et inédite du Quartier des Remparts grâce au concours de Claude Narioo, Benoît Zeller et M. Boitier.

Déjà se profile une nouvelle opération "découverte du quartier", et pourquoi pas au clair de lune, pour une sortie "c’est beau un quartier de la gare la nuit".

Avis aux oiseaux de nuit !

Sylvie Affholder


Une fausse nouvelle association dans le Quartier-Gare : PLURIELLES

L'émancipation des femmes n'est jamais finie. A l'heure de la parité, nous venons de créer une association 100 % féminine composée de femmes françaises et immigrées. Ce qui a été longtemps appelé le "Projet Femmes de l'InterAssociation" est devenu PLURIELLES.

Depuis 6 ans, ce projet a pris corps : cours de français, d'alphabétisation, séances d'information sur des questions qui intéressent les femmes, permanences d'accueil et d'écoute avec des médiatrices turque et arabe, atelier de couture et de peinture sur soie et autres travaux manuels.

D'autres projets sont sur le métier, qui préoccupent particulièrement les femmes présentes lors de l'assemblée générale constitutive le 27 mai dernier, résidence des Arts : relations avec l'école, éducation des enfants, relations avec les adolescents. Beaucoup de problèmes cruciaux particulièrement sensibles et réactivés par l'incident survenu au collège Pasteur.

L'association continuera à tenir ses activités rue du Hohwald en attendant de trouver des locaux plus disponibles.

L'AHQG est membre fondatrice de PLURIELLES et est représentée par 3 membres du CA.

Monique FABIAN


Petite rue de la Course

La liaison de la ligne B du tram avec la ligne A ou la gare se fera donc par la station Faubourg National et la petite rue de la Course qui sera totalement aménagée en zone 30 et en large piétonisation.

Les travaux ont commencé mi-juin et s’achèveront en novembre 2000. L’AHQG  et l’ACAFNE, associations des commerçants, se sont entendues pour faire des propositions à la Ville qui, à cette occasion a dé revoir sa copie et faire de nouvelles propositions conformes à la demande des usagers de la rue.

Quelques semaines après l’arrivée du tram dans le quartier, il sera donc possible de trouver dans cette rue : une large voie piétonne, une piste cyclable, une douzaine de cerisiers, des terrasses, un passage piéton sur la place de la gare en prolongation de la rue, des places de desserte-minute automobile. La circulation auto sera ainsi réduite au minimum et les piétons se sentiront chez eux.


Vide-grenier

La Fête du quartier gare initialement prévue le samedi 7 octobre 2000 de 14h à 24h, rue du Hohwald et organisée par «Quartier Libre» est probablement remise à une date ultérieure. en raison de difficultés d’organisation et d’obtention d’une salle assez vaste

L’AHQG se propose donc de renouveler à cette date

son Vide-Grenier devant le

Troc’cafe du 8, Faubourg de Saverne

le : samedi 7 octobre 2000 de 10h à 19h


La Tournée des Quartiers

La tournée des quartiers 2000 se trouvera dans le quartier gare du

mardi 4 au dimanche 9 juillet,

de 17h30 à 21h

place Hans Harp, à proximité du Musée d’Art Moderne.

Il y sera proposé des ateliers pour les jeunes, animations musicales, l’heure du conte et un ensemble de spectacles pour tous.

L’AHQG est partenaire de la Tournée des Quartiers avec Porte Ouverte, l’ASTTU, l’ATMF et Quartier Libre.


Un été au Ciné :

10ème anniversaire

L’AHQG sera également partenaire du 10ème anniversaire d»Un été au ciné» qui se tiendra

le mardi 25 juillet de 15h à 23h.

sur le parvis de la Maison de l’Image, rue Kageneck.

De 10h à 19h : Visite de la Maison de l’Image

De 15h à 17h : «Les Matitis», troupe de spectacle de théatre de rue africaine.

De 17h à 19h «Le Film des 10 ans»

De 19h à 21h : Animation par «Les Matitis»

A 21h30 : Projection d’un film en plein air : «TGV» de Moussa Touré en présence du réalisateur.

Retour en haut

 
Générique